La Thin Race

La “thin race”, mais c’est quoi ce truc ? Qu’est ce que tu nous as encore inventé ?

Oui c’est vrai, tu peux chercher sur internet, tu ne trouveras rien là dessus. C’est une expression made by myself que j’utilise pour désigner la course effrénée et autodestructrice de la population occidentale vers la minceur.

(oui thin race = course des minces pour ceux qui parmi vous sont les moins anglophones)

Mais d’où ça vient, cette expression ? J’utilise le terme “thin race” en étroit lien avec l’expression déjà existante “rat race (la course des rats). La rat race symbolise le modèle de vie moderne selon lequel l’être humain se lance dans une course après le temps, à la recherche du toujours plus. Un meilleur salaire, un meilleur statut social, consommer toujours plus pour tenter de remplir un profond vide existentiel.

Lorsque j’ai découvert l’expression, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le lien avec la quête de la minceur et du corps parfait dans laquelle de nombreuses personnes se sont figées. C’est donc tout naturellement que m’est venue cette expression dérivée : la thin race.

Mais alors c’est quoi ?

La thin race c’est cette course à celle qui aura perdu le plus de kilos, qui obtiendra le plus rapidement des compliments sur sa perte de poids de la part d’autrui. C’est à celle qui sera “la plus bonne” de la salle de sport. A celui qui sera le plus musclé, qui attirera le plus les regards et les gonzesses.

En gros, c’est la course au corps parfait. Une course qui génère de la jalousie, de la compétition voire carrément de la rivalité. Tu as sûrement déjà surpris une conversation durant laquelle cette femme se fait complimenter sur sa perte de poids. Comment as tu réagis ? Il y a de fortes chances pour que cette situation éveille de la jalousie et de la culpabilité en toi. Toi aussi tu veux qu’on te félicite pour tes efforts acharnés. C’est même fortement probable que suite à cela tu t’es lancé à ton tour dans la thin race. C’est un cercle infernal car lorsque tu essuieras des louanges, d’autres femmes jalouses se mettront à courir à leur tour (au sens propre comme au figuré, n’est-ce pas ?).

En fait la thin race c’est la course folle des rats qui veulent devenir minces.

C’est comique dit comme ça, non ?

Plus sérieusement, ce qui me frappe le plus entre la thin race et la rat race c’est ce désir de combler quelque chose, de vouloir désespérément trouver un sens à la vie.

Quand tu décides de perdre du poids, tu le fais pour quelles raisons ? Souvent, c’est pour pouvoir draguer. Ou pour éliminer des complexes. Que ce soit l’un ou l’autre, c’est quasiment toujours pour combler un manque de confiance en soi. Tu pense qu’avoir un corps plus mince, plus musclé te rendra enfin heureux (je ne pense pas te spoiler en te disant que ça ne marchera pas et que ça ne fera qu’étendre le vide intersidéral de ta vie, ne le prends pas mal).

Et la rate race, rappelez moi ce que c’est ? C’est penser qu’être fortuné et avoir une position sociale élevée permet d’accéder au bonheur. Personnellement je vois ces deux modèles comme omniprésents dans la société actuelle et comprenant de très grandes similitudes.

Ce qui est profondément perturbant c’est de se rendre compte qu’il y énormément de personnes bloquées dans ces schémas. Je trouve que cela est révélateur, la société telle que nous la connaissons pense créer du bonheur grâce à l’opulence et au superficiel, or un nombre incalculable de personne éprouve une profonde tristesse liée à un manque de réel sens dans leur vie. Que ce soit pour la rat race ou la thin race, nous pensons que le Graal du bonheur se trouve en fin de course, donc nous nous acharnons sans vraiment savoir pourquoi nous faisons tout cela. Et au bout du compte que trouvons nous ? Et bien soit il n’y a pas de fin car nous en voulons toujours davantage, soit nous nous rendons compte avec stupeur que le vide est toujours là. Je pense que la raison pour laquelle il y a tant de dépression et de suicides de nos jours est parfaitement claire.

Peut être vous êtes vous reconnu dans un modèle ou même peut être dans les deux. Sachez que ce n’est pas une fatalité. Le plus important est d’ouvrir les yeux et de pouvoir prendre du recul. Voir la situation d’un point de vue extérieur. Et alors il devient tout à fait possible d’en sortir.


J’espère avoir éclairé vos lanternes ou vous avoir permis de tuer votre temps, le cas échéant 😉

Merci de m’avoir lu jusque là,

Positivement vôtre,

Margaux

Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TON GUIDE BODY POSITIF OFFERT !